• Alors que la Métropole envisage de séparer les deux MIN, les professionnels défendent "un pôle unique"

    Il y a 10 jours - Par Nice Matin

    «Outil à optimiser», «risque d'éparpillement», rentabilité, etc. Les arguments des professionnels des MIN fleurs et alimentaires pour rester ensemble ou à proximité, comme aujourd'hui à Nice Saint-Augustin.
    Lire la suite ...