• Au procès du 13-Novembre, face aux justifications froides d'Abdeslam, des victimes "en colère"

    Il y a 13 jours - Par Nice Matin

    "On a visé la France, des civils, mais il n'y avait rien de personnel": glaçant l'audience, Salah Abdeslam a froidement justifié ce mercredi 15 septembre, sa participation aux attentats du 13-novembre par l'intervention militaire française contre l'Etat islamique en Syrie.
    Lire la suite ...