• Le brocanteur qui a tué l'inspecteur des impôts avait déjà eu un redressement fiscal de 100.000 euros

    Il y a 13 jours - Par Nice Matin

    Le brocanteur de 46 ans qui a tué l'inspecteur des impôts avant de mettre fin à ses jours, lundi 21 novembre à Bullecourt , était dans le viseur de l'administration fiscale depuis quatre ans. Il avait notamment fait l'objet d'un redressement fiscal de 100.000 euros.
    Lire la suite ...